Le Barbès Comedy Club reste ouvert plus que jamais ! ( photo de Thomas O'Brien avant le port obligatoire du masque )

20 octobre
Partager

« Ce qui ne peut-être éviter il faut l’embrasser », alors nous embrassons cette étrange période et nous faisons notre cette tirade de William Shakespeare. Nous restons la Maison du Stand-Up, nous embrassons notre art et n’évitons pas le défi : nous restons ouverts pendant le couvre feu. ( en adaptant nos horaires )

Jusqu’à présent le stand-uper était perçu comme un animal crépusculaire, ne sortant qu’à la tombée de la nuit et sans aptitude à se produire en journée. De nombreux documentaires démontrent que le stand-uper aime sociabiliser avec ses pairs et se réfugier dans les comedy club la nuit venue. Son régime alimentaire est principalement composé de liquide houblonné et de chips trouvées en régie.

C’était sans compter sur un monde qui change vite, très vite. La lutte contre le COVID19 entraine des modifications profondes de son environnement.
Dès le 17 octobre 2020 et ceux pour une période de 4 semaines au minimum (probablement 6), les adeptes des sorties nocturnes qu’ils soient stand-upers, cinéphiles ou simples épicuriens, devront respecter un couvre feu imposé de 21h à 6h.
Chacun doit s’adapter et il est temps pour les stand-uper d’épouser le jour et d’accepter l’utilité des vitamines B.
Le Barbès Comedy Club les accueille maintenant ainsi que les spectateurs tous les jours à 13h30, 14h45, 16h00, 17h15, 18h30 et 19h45.

Car oui, l’éco-système du stand-uper est dépendant d’un fragile équilibre entre sa capacité à être drôle et son aptitude à trouver un public.

Le stand-uper ne doit sa survie qu’à sa vivacité d’esprit et sa capacité à s’adapter à son environnement. Peu importe la taille de la salle, celle des enjeux ou les contraintes horaires, le vrai comédien joue son meilleur jeu quand il est sur scène.

A partir du 17 octobre et 6 fois par jour vous pourrez partager des moments de rire au Barbès Comedy Club. Avoir un masque n’empêche pas d’embrasser et avoir des contraintes n’empêche pas de jouer.

crédit photo : Thomas O'Brien
avec Shirley Souagnon, Mamari, Mahaut et Adrien Arnoux.

Toutes les news

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer de meilleurs services et de meilleures performances, des fonctionnalités de partage, et les statistiques de visites.

Fermer